Les communautés, formées de familles entières et parfois même de toute la population d’un village, s’établissaient, en général à proximité d’un monastère, d’un LAN. C’est donc autour de ces « LAN » que se sont créés une multitude de bourgs et de gros villages.

Langan vient du breton "lan" (monastère). 

Son église alors dénommée « saint martin de Langan » est donnée par un seigneur nommé Hervé, fils de Trihen,  à l'abbaye de Marmoutier en Touraine (C.f. Cartulaire de Marmoutiers : « ecclesiam Sancti Martini de Langan») vers la fin du XIème siècle ou le début du XIIème siècle, puis celle-ci est transmise à l'abbaye de Saint-Jacques de Montfort dès le début du XIIIème siècle. Ce seigneur ajouta à cette donation celle d'une certaine quantité de terre et des coutumes qui y étaient attachées.  Les chanoines de Montfort fondent en cette paroisse un prieuré-cure « Saint-Pierre de Langan » et gèrent eux-mêmes Langan jusqu'à la Révolution. 

L’ancien prieuré est aujourd'hui disparu. Il n'était pas très important ; il se composait en 1790 du presbytère avec ses deux jardins ; et d'un pourpris (enclos) de 3 journaux de terre (un jour =0,2ha) …peut être « le vieux mur » en est il un reste ?